Suivez-nous sur facebook !
Suivez-nous !

Le Fatum, par Camille Prévéro

Posté le 03/02/2018 11:45
Le Fatum, par Camille Prévéro

Petite réflexion du jour: certaines personnes vivent des heures sombres qui durent parfois des années. Le sort semble s'acharner sur eux sans que ces épreuves paraissent avoir le moindre sens.


Parfois, le plus souvent, des blocages énergétiques en sont la cause, qu'ils soient d'origine karmique ou non, d'ailleurs. Parfois c'est la personne elle-même qui la génère par sa résistance face aux événements ou par ses peurs; on finit souvent par attirer à nous ce que nous craignons le plus. L'Univers est ainsi fait.


Et puis parfois, c'est le destin. Le Fatum. La volonté d'une entité supérieure, que chacun est libre d'appeler comme il veut, de nous faire vivre les choses d'une certaine façon qui peut paraître injuste. Et c'est le plus difficile à expliquer. Et à accepter. 


 La maman de mon petit frère de coeur, dans son immense chagrin d'avoir perdu un fils qui avait à peine 41 ans, m'a dit cette phrase magnifique que je ne pourrai jamais oublier: "C'était son chemin. On ne peut que l'accepter et se dire que c'est bien ainsi, qu'il est a sa place, libéré de tout et enfin heureux". Une telle compréhension des choses et un tel amour forcent le respect et l'admiration. Le Fatum prend alors une toute autre dimension. 


 Alors que pouvons-nous faire, nous médiums, simples intermédiaires entre le visible et l'invisible, pour soulager la peine de ceux qui sont en souffrance ? Comment pouvons-nous aider réellement ceux qui viennent à nous pour obtenir des réponses auxquelles nous n'avons pas toujours accès ? Eh bien voici ma réponse: faire de notre mieux. Avec honnêteté et dans le respect du libre-arbitre de chacun. C'est cela pour moi l'essence même de notre activité. Guider l'autre vers un petit point lumineux afin qu'il ait accès à des solutions si elles existent ou à une prise de conscience qui lui permettra d'avancer.


Nous ne sommes pas là pour intervenir à quelque niveau que ce soit. C'est parfois frustrant de ne pas pouvoir faire davantage. Mais nous ne sommes ni magiciens ni élus de droit divin. Et je me dis que c'est notre chemin, à nous, d'accepter cette frustration ponctuelle, de ne pas pouvoir faire davantage pour ceux qui sont en détresse. Un tout petit poids, finalement. Et un choix qui s'assume. Tout comme celui de pouvoir se tromper. Après tout, les êtres humains font de leur mieux, la plupart du temps. C'est une de leurs prérogatives.


 Camille Prévéro.

Commentaires :

Aucun commentaire... Soyez le premier !

Commenter :

(Votre commentaire sera validé puis publié par l'administrateur)